Pilules contraceptives

Vous avez rencontré quelqu’un et vous envisagez de « passer à l’acte » ? Oui, mais vous souhaitez avant tout vous protéger ! Pour le plus grand bonheur des femmes, il existe de nombreuses méthodes de contraception : pilule, implant, DIU, patch, anneau vaginal, etc. Il vous suffit de trouver celle qui conviendra à vos besoins et à votre mode de vie. Comment trouver LA bonne méthode ? Suivez le guide.

Les méthodes contraceptives hormonales

Les méthodes de contraception hormonales sont variées et peuvent prendre différentes formes : pilule, implant, patch, anneau vaginal. Ces méthodes bloquent l’ovulation et font barrière devant le col de l’utérus. Chacune de ces méthodes possède soit des oestrogènes et des progestatifs, soit un progestatif seul.

La pilule contraceptive

La pilule contraceptive prend la forme d’un comprimé de 1.5 mg à prendre quotidiennement et à heure régulière. Selon le type de pilule, la couleur et le nombre diffèrent (21ou 28 comprimés).

Il existe deux types de pilules :

  • la mini-dosée (oestro-progestative) ;
  • la micro-dosée (progestative).

L’implant contraceptif

L’implant est un petit bâton mesurant 4 cm de long et 2 mm de large. Après avoir appliqué une pommade anesthésiante sur le bras, il est introduit sous la peau. Cette méthode de contraception est valable pendant trois ans, mais il peut être retiré à la demande de la patiente.

Le dispositif intra-utérin (DIU)

Le dispositif intra-utérin, longtemps appelé « stérilet », existe sous deux formes :

  • cuivre ;
  • lévonorgestrel.

Avec l’intervention de votre médecin ou de votre gynécologue, ce dispositif est directement inséré dans votre utérus. Il peut être efficace entre 4 à 10 ans, selon le type de dispositif.

Le patch contraceptif

Ce timbre autocollant propage des hormones œstro-progestatives. Pour appliquer le patch, l’intervention d’un médecin n’est pas nécessaire. Il vous suffit de coller le patch une fois par semaine et directement sur votre peau. Ce geste est à renouveler pendant trois semaines. A la quatrième semaine, vos règles apparaissent.

Ce dispositif résiste à l’eau (piscine, douche, bain) et reste efficace même en cas de vomissement.

L’anneau vaginal

L’anneau vaginal, au même titre qu’un tampon, est à insérer soi-même dans le vagin. Il ne nécessite pas l’intervention d’un médecin. Laissez-le ainsi pendant trois semaines et, à la quatrième semaine, retirez-le. Durant cette période, vos règles apparaîtront.

Les méthodes contraceptives dites « barrières »

Il existe des méthodes dites « barrières ». Celles-ci empêchent les spermatozoïdes de s’introduire à l’intérieur de l’utérus : diaphragme, cape cervicale.

Le diaphragme et la cape cervicale

Le diaphragme et la cape cervicale ont des similitudes.

Le diaphragme prend la forme d’une coupelle en silicone. Il doit être introduit par vos soins, directement dans le vagin. Quant à la cape cervicale, ressemblant à un dôme en silicone, couvre le col de l’utérus. Ces deux moyens de contraception peuvent être insérés lors d’un rapport sexuel ou quelques heures avant. Gardez l’un de ces deux moyens durant les 8 heures suivant le rapport.

Commentaires

Pas de commentaire pour l'instant.

Laissez votre commentaire

Vous devez être connecté pour déposer votre commentaire.

© Copyright . All Rights Reserved.