mal de dos assurance santéCombien de Français souffrent de problèmes de dos ? Difficile de le savoir car cette douleur, qui peut être ponctuelle, devient parfois chronique, mais tout le monde n’a pas le réflexe d’aller consulter son médecin traitant. « Ca va passer ! ». Vraiment ? Selon les chiffres des Annales des maladies rhumatismales, 10% de la population mondiale est touchée par des douleurs dorsales. Celles-ci représentent même la principale cause d’incapacité physique dans le monde ! Parmi les populations les plus touchées : l’Europe occidentale. Quelques conseils pour anticiper les douleurs dorsales et les traiter grâce à la prise en charge de votre mutuelle santé, c’est maintenant !

Mal de dos : la consultation médicale et la prise en charge par la mutuelle santé

Un avis médical est indispensable pour connaître de manière précise l’étendue de votre problème de dos. Douleur vive suite à un effort physique ? Gêne durable qui nécessite un traitement ? On ne plaisante pas avec le dos. En suivant les règles du parcours de soins coordonnés, vous pouvez consulter votre médecin généraliste qui pourra alors prendre les meilleures dispositions. Un examen biologique et une radiographie, si nécessaire, permettront d’identifier la cause du mal. Rien n’est visible ? Cela n’est pas surprenant. La raideur ou la sensation de lourdeur en bas du dos (lombalgie) ne s’explique pas toujours et le diagnostic est compliqué à établir… « Les lombalgies ont des causes multiples. Elles peuvent être liées à des facteurs de risques professionnels (travail physique exigeant et manutentions manuelles, vibrations transmises au corps entier, stress…) ou consécutives à un accident du travail (chutes et glissades) » explique l’INRS (Institut national de recherche et de sécurité).

Voici quelques conseils pour identifier les symptômes d’un mal de dos.

Face aux résultats et à votre douleur, le médecin pourra prescrire un traitement ou décider d’approfondir les analyses. Le traitement médicamenteux, qui vise à limiter la douleur (qui est délivré sur ordonnance) peut nécessiter des antalgiques ou des anti-inflammatoires non stéroïdiens, ou encore des myorelaxants (décontractants musculaires). Certains de ces traitements sont pris en charge en partie par l’Assurance Maladie. La part restant à la charge du patient est couverte par les complémentaires de santé, même avec une couverture de base.

Le recours à une chirurgie du dos et son remboursement

Un traitement médical classique peut ne pas suffire à traiter une douleur persistante au dos. Après un ensemble de tests et l’avis d’un rhumatologue, une hospitalisation peut être envisagée. De la correction de la scoliose en passant les injections pour faire face à un tassement de vertèbres, sans oublier les réparations de disques en cas d’hernie discale, la chirurgie du dos a nettement progressé.

Le mal de dos nous touche tous, ou presque. « 80 % des Français auront mal au dos au moins une fois dans leur vie » explique l’Assurance Maladie. Des consultations médicales et des examens seront nécessaires, et c’est pourquoi il est utile de disposer d’une bonne assurance santé. Nous ne sommes pas tous exposés de la même manière à ce risque, mais les causes du mal de dos sont si variées qu’il est important de prévoir le pire avec une complémentaire complète. Si vous souffrez de manière régulière du dos, pensez aux garanties des mutuelles santé qui remboursent les médecines douces, souvent indiquées dans le traitement du mal de dos.

 

Commentaires

Pas de commentaire pour l'instant.

Laissez votre commentaire

Vous devez être connecté pour déposer votre commentaire.

© Copyright . All Rights Reserved.